« Actionnaires et annonceurs commencent à s’interroger sur l’autorégulation des réseaux sociaux »

Dans une tribune au « Monde », l’analyste financière Elizabeth Meyer observe la montée des risques de réputation, de perte d’utilisateurs et de baisse des revenus publicitaires que font peser les contenus inappropriés publiés par certains internautes.

Powered by WPeMatico

Laissez un commentaire