Carlos Ghosn pourrait passer Noël en prison

La justice japonaise pourrait prolonger la garde à vue de Carlos Ghosn jusqu’au 30 novembre. Du côté de Renault, on pointe son «incompréhension» sur la manière dont Nissan a mené cette affaire, mais on refuse de se prononcer sur les motivations de son partenaire japonais.

Powered by WPeMatico

Laissez un commentaire