« La révolte des “gilets jaunes” s’inscrit dans la lente déliquescence de l’Etat »

En plaçant la logique économique au-dessus du civisme, l’administration a affaibli le consentement des citoyens à l’autorité de l’Etat, analyse le philosophe Hubert Etienne dans une tribune au « Monde ».

Powered by WPeMatico

Laissez un commentaire