« Le capitalisme actuel vit ses dernières heures »

Joseph Stiglitz, Patrick Artus, Dani Rodrik, ou encore Philippe Aghion : à l’occasion des Journées de l’économie, ces économistes s’en sont pris à la finance débridée et à la mondialisation, entamant ainsi un « procès du libéralisme », analyse Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».

Powered by WPeMatico

Laissez un commentaire