« Le climat est en train de rebattre les cartes du capitalisme »

Même si les grandes pétrolières continuent à parler de pipelines, du prix du pétrole et de l’avenir des gisements de schistes, la mobilisation de politiques et d’activistes civils affecte la valeur des actifs et l’appétit des investisseurs dans le secteur, analyse l’éditorialiste économique du « Monde », Philippe Escande.

Powered by WPeMatico

Laissez un commentaire