Le gouvernement du Canada aide les personnes d’Edmonton qui sont sans abri ou vulnérables à l’itinérance

EDMONTON, ALBERTA–(Marketwire – 30 nov. 2012) – Les personnes qui sont sans abri ou vulnérables à l’itinérance profiteront d’un meilleur accès à du logement de transition grâce aux rénovations apportées au local du YMCA d’Edmonton à la suite du financement accordé par le gouvernement fédéral par l’entremise de Homeward Trust Edmonton. L’annonce a été faite par le ministre d’État (Réforme démocratique) et député d’Edmonton-Sherwood Park, l’honorable Tim Uppal, au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l’honorable Diane Finley.

« Notre gouvernement comprend l’importance pour les familles canadiennes et leurs communautés d’avoir un logement sécuritaire et abordable que l’on appelle un chez soi, a déclaré le ministre Uppal. Grâce à des investissements comme celui-ci, nous aidons les Canadiens les plus vulnérables à Edmonton et à travers le pays à devenir autonomes et participer pleinement à l’économie. »

Le YMCA, par l’entremise de Homeward Trust Edmonton, a reçu, dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI), une somme de 250 000 $ afin d’apporter des améliorations à son local de quatre étages en réaménageant son ascenseur. Ces travaux de rénovation offriront un meilleur accès au local, qui assure du logement de transition à des personnes qui sont sans abri ou vulnérables à l’itinérance.

En septembre 2008, le gouvernement du Canada s’est engagé à investir plus de 1,9 milliard de dollars sur cinq ans dans des programmes de logement et de lutte contre l’itinérance. Dans le cadre de cet engagement, le gouvernement du Canada a renouvelé la SPLI jusqu’en mars 2014.

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Suivez-nous sur Twitter

S’IL Y A INCOMPATIBILITÉ ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE DOCUMENT, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.

DOCUMENT D’INFORMATION

Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance

La Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) est un programme communautaire unique visant à prévenir et à réduire l’itinérance en offrant un soutien et du financement directs à 61 collectivités désignées aux quatre coins du pays.

La SPLI est entrée en vigueur le 1er avril 2007; on prévoyait y investir 134,8 millions de dollars par année pendant deux ans. En septembre 2008, le gouvernement s’est engagé à investir plus de 1,9 milliard de dollars sur cinq ans dans les programmes de logement et de lutte contre l’itinérance. Ainsi, la SPLI a été renouvelée jusqu’en mars 2014.

Depuis le lancement de la SPLI en avril 2007, le gouvernement a approuvé 2 220 projets, totalisant plus de 729 millions de dollars, pour prévenir et diminuer l’itinérance au Canada.

La SPLI permet de mettre en place les structures et les mesures de soutien nécessaires pour aider les personnes sans abri ou vulnérables à l’itinérance à développer leur autonomie et à participer pleinement à la société. La Stratégie se fonde sur un modèle de lutte contre l’itinérance menée en partenariat avec les provinces et les territoires, d’autres ministères fédéraux, les collectivités ainsi que les secteurs privés et sans but lucratif.

Pour lutter contre l’itinérance et aider les sans-abri à devenir autonomes et à jouir d’une meilleure qualité de vie, il est important d’offrir des logements stables et sécuritaires ainsi que des services de soutien connexes. Les investissements du gouvernement dans ce domaine créent des emplois, stimulent l’économie des régions et améliorent la qualité de vie de nombreux Canadiens.

En collaborant avec tous nos partenaires, nous optimiserons les résultats et nous améliorerons de façon continue la vie des Canadiens vulnérables. La SPLI fournit à ses partenaires communautaires le soutien dont ils ont besoin.

La SPLI favorise une approche axée sur le logement, reconnaissant qu’une étape initiale fondamentale dans la lutte contre l’itinérance consiste à offrir aux sans-abri des logements stables. Cette approche est nécessaire à la réussite d’autres mesures d’intervention, comme celles liées à l’éducation et à la formation, à l’acquisition de compétences de vie, ou à la gestion des problèmes de santé mentale.

Pour obtenir plus de renseignements sur la SPLI et sur ses sept volets de financement, consultez le www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri.