Le ministre Oliver traite des rapports canado-américains sur le plan énergétique au Sommet canadien de l’énergie

CALGARY, ALBERTA–(Marketwire – 30 nov. 2012) – Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Joe Oliver, a pris part aujourd’hui au Sommet canadien de l’énergie 2012 organisé par le Club économique du Canada. Dans le cadre d’une séance animée par Claudia Cattaneo du quotidien National Post, il a souligné l’importance des rapports entre le Canada et les États-Unis dans le domaine de l’énergie.

La relation entre le Canada et les États-Unis dans le domaine énergétique est cruciale pour nos économies respectives. Le réseau de pipelines et de lignes de transport qui franchissent notre frontière non seulement répondent à nos besoins énergétiques, mais contribuent aussi à notre prospérité à long terme car les recettes croissantes tirées des ressources énergétiques servent à financer d’importants programmes sociaux, comme les services de santé et l’éducation.

« Le Canada et les États-Unis bénéficient, dans le domaine de l’énergie, de rapports très étendus et mutuellement avantageux, a dit le ministre. En tant que producteur d’énergie fiable et responsable, répondre à la demande d’énergie de l’Amérique constituera toujours un important élément de notre approche en matière de création d’emplois et de soutien à la croissance économique au Canada, tout comme aux États-Unis. »

Le ministre a aussi discuté du récent rapport World Energy Outlook 2012 de l’Agence internationale de l’énergie selon lequel les États-Unis seront pratiquement autosuffisants, en termes nets, d’ici 2035. Le ministre a indiqué que le Canada continuera d’exporter son énergie aux États-Unis, où vont actuellement 98 % de son pétrole et 100 % de son gaz naturel, et que de nouveaux projets sont prévus dans ce cadre, mais qu’il doit aussi commencer à chercher d’autres marchés pour protéger son économie dans l’avenir.

« À long terme, assurer la prospérité du Canada signifie que nous devons investir dans notre précieuse relation avec les États-Unis et la cultiver, a dit le ministre. En parallèle toutefois nous devons travailler tout aussi fort pour ouvrir de nouveaux marchés pour les ressources naturelles canadiennes. »

L’ambassadeur des États-Unis au Canada, David Jacobson, et plusieurs ministres provinciaux de l’énergie du Canada ont également participé à la rencontre.

Les communiqués de presse et les documents d’information de RNCan sont diffusés à l’adresse www.rncan.gc.ca/media.