«On doit encaisser parfois plus de 200 refus avant que quelqu’un fasse un don » : le quotidien des recruteurs pour des associations caritatives

Alors que les fêtes de fin d’année sont propices au démarchage de rue, plongée dans ce métier sous-traité à des organismes privés.

Powered by WPeMatico

Laissez un commentaire