« Refuser la banalisation de la violence comme répertoire d’action politique ou syndicale, ce n’est pas réac »

Après la violation des locaux de la CFDT, la responsable syndicale Catherine Nave-Bekhti analyse, dans une tribune au « Monde » la portée symbolique de cet acte et rappelle que la démocratie sociale et violence ne font pas bon ménage

Powered by WPeMatico

Laissez un commentaire