Une étude de Vertex révèle que les entreprises d’e-commerce du Royaume-Uni et d’Irlande sont en retard par rapport à celles de l’UE et des États-Unis dans la course à la transformation numérique

LONDRES, 18 août 2022 (GLOBE NEWSWIRE) — Vertex, Inc. (NASDAQ : VERX) (« Vertex » ou la « Société »), un fournisseur mondial de solutions de technologie fiscale, a publié aujourd’hui un rapport d’étude sur la manière dont les entreprises vendant en ligne peuvent changer la gestion fiscale indirecte d’inhibitrice à facilitatrice. L’étude a interrogé 730 décideurs financiers travaillant pour des entreprises effectuant des transactions en ligne sur leurs plans de tirer parti d’opportunités de croissance futures ainsi que sur les défis qu’elles devront relever pour y parvenir.

Cette étude a révélé que les entreprises du Royaume-Uni et d’Irlande qui vendent leurs produits et services en ligne sont en retard par rapport à celles de l’Europe et des États-Unis lorsqu’il s’agit de transformer numériquement leurs processus financiers, y compris la gestion de la fiscalité indirecte. En fait, 75 % des entreprises de commerce électronique du Royaume-Uni et d’Irlande admettent être très loin de concrétiser leurs plans visant à optimiser leurs processus de calculs financiers et de la TVA. Les entreprises similaires à travers l’UE et les États-Unis sont plus en avance en ce qui concerne leurs parcours de transformation, un tiers prétendant être à mi-parcours du processus et 37 % être sur le point d’avoir terminé.

Les retards ou l’incapacité à transformer leurs processus de gestion fiscale indirecte sont mis en évidence comme un obstacle important à l’expansion de leurs activités dans de nouveaux territoires.

Les entreprises en ligne cherchant à vendre sur de nouveaux marchés doivent gérer les exigences de TVA de chaque nouveau pays qu’elles pénètrent. Cependant, s’enregistrer auprès des autorités fiscales locales et veiller à ce que les règles et réglementations des juridictions fiscales indirectes locales soient respectées constitue une tâche fastidieuse et complexe. Avec de nombreux répondants utilisant toujours la fonctionnalité d’automatisation de la TVA de base offerte par leur système ERP ou financier, ou tentant de le faire manuellement, les entreprises de commerce électronique ambitieuses continueront de faire face à des inhibiteurs de croissance inutiles dans un paysage fiscal indirect de plus en plus complexe.

Près de la moitié des répondants à notre enquête au Royaume-Uni et en Irlande admettent qu’ils doivent s’efforcer de minimiser la charge de la détermination de la TVA sur chaque transaction en ligne. Ils reconnaissent également que l’amélioration de processus fiscaux indirects inefficaces les aidera à numériser la fiscalité indirecte dans le cadre du parcours d’achat du client et réduira le risque de recevoir une amende pour non-conformité à la TVA.

Outre leurs défis de croissance, lorsqu’on les interroge à propos de leurs autres préoccupations concernant la gestion de la fiscalité indirecte, 44 % des répondants ont cité de possibles augmentations fiscales indirectes causées par la Covid-19 ; pour 43 %, il s’agit des règles fiscales américaines complexes et en constante évolution ; 42 % s’inquiètent du nombre de règles fiscales émergentes basées sur la destination à l’échelle mondiale ; et pour 37 %, la gestion des modifications des règles de TVA de l’UE constitue une préoccupation.

« L’ accélération de l’adoption des technologies numériques au cours des deux dernières années a été phénoménale », a déclaré Peter Boerhof, directeur de la TVA chez Vertex. « Alors que nous entrons dans une nouvelle ère numérique, les équipes financières et fiscales doivent chercher à optimiser leurs processus et à rivaliser avec leurs concurrents. »

L’adoption de la numérisation amène son lot de défis et trop souvent, la transformation de l’automatisation fiscale est reléguée au bas de la liste des éléments à transformer, car la numérisation d’autres processus financiers de base prend souvent la priorité.

M. Boerhoff a ajouté : « Les entreprises d’e-commerce du Royaume-Uni et d’Irlande qui cherchent à capitaliser sur le boom des ventes en ligne doivent être agiles dans leur réponse aux opportunités de croissance et migrer rapidement vers de nouveaux territoires cibles. En intensifiant leurs efforts pour transformer leurs processus de TVA en adoptant un moteur fiscal permettant de gérer automatiquement l’ensemble du processus de calcul de la TVA et du contenu, les organisations pourront négocier librement sans risque de non-conformité. Cela permettra également aux professionnels de la fiscalité de se concentrer sur la planification efficace des futurs plans de croissance de leurs entreprises. »

Téléchargez le rapport complet ici.

À propos de Vertex

Vertex, Inc. est un fournisseur mondial de premier plan de solutions de gestion de la fiscalité indirecte. La mission de la Société consiste à fournir la technologie fiscale la plus fiable permettant aux entreprises mondiales de réaliser des transactions, de se conformer aux règles et de se développer en toute confiance. Vertex fournit des solutions qui peuvent être adaptées à des secteurs spécifiques pour les principaux systèmes fiscaux indirects, y compris les ventes et l’utilisation par les consommateurs, la valeur ajoutée et la paie. Basée en Amérique du Nord, et avec des bureaux en Amérique du Sud et en Europe, Vertex emploie plus de 1 300 professionnels et sert des entreprises dans le monde entier.

Pour tout complément d’information, veuillez consulter www.vertexinc.com ou suivez-nous sur Twitter et LinkedIn.

À propos de l’étude

L’étude a été menée par Sapio research UK pour le compte de Vertex. 730 décideurs financiers (dirigeants, directeurs et gestionnaires) travaillant dans des entreprises vendant des produits et services transfrontaliers en ligne ont été interviewés, à travers la région EMOA (420), l’Amérique du Nord (250) et l’Amérique du Sud (60). Les répondants ont été identifiés dans un pool d’entreprises B2B et B2C faisant état d’un chiffre d’affaires annuel compris entre 20 et 400 millions de dollars (soit 14 et 295 millions de livres sterling).

Pour tout complément d’information de la part des médias uniquement :

Contact auprès de la Société :
Marisa Norris
Vertex, Inc.
mediainquiries@vertexinc.com
610.283.6284

Contact pour les relations avec les investisseurs :
Ankit Hira ou Ed Yuen
Solebury Trout pour Vertex, Inc.
ir@vertexinc.com
610.312.2890